Le résumé du week-end

19

MAI, 2019

Le résumé d’un week-end maussade, tant au niveau météo qu’au niveau résultats….

La Deux égare des points
80-20, telle aurait certainement été la statistique de possession de balle en faveur de la Deux si nous l’avions comptabilisée. Mais comme le dit l’adage, dominer n’est pas gagner, et cela s’est une nouvelle fois avéré en ce dimanche après-midi à Ruayre.

Tout avait mal débuté pour les hommes de Mauro Annese et Cédric Forte, menés d’une unité alors que l’horloge du stade n’avait pas encore dépassé la 3ème minute de jeu. Pire encore, alors qu’ils eurent l’occasion de revenir à parité sur pénalty – l’essai de Yoann Joye trouva sur sa route le portier lusitanien – ils s’inclinèrent une seconde fois sur un contre rondement mené par les visiteurs. Nous vivions la 32ème minute de jeu et « que » la seconde occasion des vistieurs. Fort heureusement, Léo Tillmanns remit les locaux sur les rails sur un superbe tir décoché de 25 mètres.

Au retour des vestiaires, la domination crissiroise devint encore plus marquée mais demeurait stérile, notamment à cause d’un dernier geste imprécis et des choix fois peu judicieux en phase offensive. Et comme dans ces situations où l’ensemble de l’équipe pousse pour revenir au score, c’est sur contre que les visiteurs frappèrent une troisième fois. Sur un dégagement de son portier (assist sur cette réussite), Sandro Miguel Calvet ne se fit pas prier pour mettre à profit la seule occasion dont bénéficia son équipe durant toute la seconde période. Alors qu’au bord du terrain, les supporters crissirois n’auraient pas parié un kopek sur une éventuelle « remontada » de leurs favoris, les hommes de Mauro Annese et Cédric Forte ne baissèrent pas les bras. Et ils en furent récompensés. C’est tout d’abord Bryan Alexandre Agreda, qui inscrivit une réussite tout aussi chanceuse que surprenante, puis Samuel Alves qui permit aux siens d’égaliser à deux minutes du terme. Et iIs auraient même pu remporter la totalité de l’enjeu si leur 4ème réussite ne fut finalement annulée pour un hors-jeu que seul Monsieur l’arbitre aura vu…

Face au dernier de classe, la Deux égare finalement deux précieux points dans la course aux finales. Dommage au vu de la physionomie de la partie.

La Une paie cher son manque de réalisme.
Sur le terrain du FC Gingins, les Crissirois ont réalisé une meilleure performance que le score ne le laisse croire. Après une première mi-temps équilibrée conclue sur un 1-1 équitable, les joueurs locaux prirent rapidement l’avantage sur une jolie reprise la tête. Les visiteurs cherchèrent l’égalisation que Nicolas Mauron a eu au bout du pied au terme d’une jolie action collective. Hélas son envoi passa au-dessus de la barre transversale et sur une remise en touche mal négociée par les visiteurs, les joueurs locaux allèrent inscrire le 3-1. Ils inscrivirent deux nouvelles réussites en contre alors que les visiteurs touchèrent deux fois la transversale. Le penalty transformé par Marko Jankovic en toute fin de match scella le score final à 5-2.

Les protégés d’Alvaro Carballo et Alain Gendron peuvent regretter leur manque de réalisme, contrairement à leurs adversaires qui ont quasiment concrétisé toutes leurs occasions.

Prochain match samedi 25 à 19h à Ruayre contre le FC Champvent pour la dernière partie de la saison à domicile.

Toujours au courant de ce qui se passe ?
Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

  .       .

Share This