C’est non au synthétique !

08

MAR.., 2018

Le Conseil Communal a pris sa décision, c’est non au terrain synthétique ! Le préavis relatif à la dépollution du terrain et à la préparation de ce dernier pour accueillir la pelouse synthétique (la première phase du projet) a été balayé par les Conseillers Communaux, lors d’un vote à bulletin secret et ce malgré une invitation à voter OUI par la commission en charge du dossier.

Tout en respectant les règles démocratiques, le FC Crissier prend acte de ce refus mais tient à relever que la non-réalisation de ce terrain portera un préjudice considérable au rôle social qu’il joue au niveau de la collectivité publique locale en le privant de toute possibilité de développement. 

Cette décision porte un coup au moral des bénévoles, des entraîneurs – qui donnent sans compter de nombreuses heures pour que les jeunes de notre commune puissent pratiquer leur sport favori –  et des joueurs. Le Conseil communal a décidé de laisser le FC Crissier vivre dans des installations qui datent du siècle passé et qui ne correspondent plus aux normes actuelles. Les communes voisines ont, depuis quelques années, pris d’autres décisions d’investissement pour leur jeunesse et offrent des infrastructures sportives plus adaptées.

Le FC Crissier remercie encore la Municipalité qui a soutenu le projet depuis le début, et qui est consciente des besoins du club.

Sylvain Zuber, Président « Je suis, vous l’imaginez bien, extrêmement déçu de cette décision ainsi que du niveau des débats tenus lors de la séance du Conseil Communal du 5 mars, où les arguments des opposants comportaient de nombreuses imprécisions (heures d’utilisation des terrains, motif de la liste d’attente, etc.), des incompréhensions quant au mode de financement et même de la mauvaise foi (comparaison du coût par habitant avec les JO !!!). Mais telle est la décision, et nous ne pouvons que l’accepter. C’est un échec, cru, dur à avaler, car nous (et nos prédécesseurs) y avons mis beaucoup d’énergie, ceci durant 5 longues années. Nous avons – si vous me passer l’expression – perdu une bataille, mais pas la guerre !! Nous nous sommes déjà remis au travail ! »


Toujours au courant de ce qui se passe ?
Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

  .       .

Share This